Ecrit par : Tatiana Baquero

Comme on l’avait dit auparavant, apprendre l’espagnol (ou n’importe quelle autre langue) implique une immersion culturelle. Il est donc important de connaitre les différences linguistiques qui existent entre l’Espagne et les pays d’Amérique Latine. Ces petites différences se posent dans la grammaire, la prononciation et le vocabulaire.

Dans cet article, on expliquera ce phénomène plus en détails. Préparez-vous à faire un voyage linguistique en passant par l’espagnol d’Espagne, du Mexique, d’Argentine et de la Colombie.

LA GRAMMAIRE : La structure singulière et plurielle de la deuxième personne

La structure singulière

Tel qu’en français, en espagnol on a des pronoms personnels utilisés de façon formelle et informelle. D’une part, dans la plupart des pays hispanophones on utilise « Tu » avec nos amis, notre famille et en général avec les personnes les plus proches de notre entourage : collègues de bureau, camarades de classe, etc., autrement dit en français, le langage familier ou informel. Cependant, en Argentine on utilise très rarement le pronom personnel « tú » pour se référer à la deuxième personne du singulier; on utilise le pronom personnel « vos » accompagné de la conjugaison « sos ».

Voyons l’exemple :

D’autre part, dans un contexte plus formel, par exemple, quand on parle à un professeur, à notre patron ou à n’importe quelle autre personne que l’on considère ayant un plus haut rang dans la hiérarchie, on utilise le pronom personnel « usted » (« vous » en français) :

À savoir que, ce n’est pas une particularité de ces quatre pays, mais de la langue espagnole en général.

La structure plurielle

Une des différences les plus marquées entre l’espagnol d’Espagne et celui d’Amérique latine, est la façon d’évoquer la deuxième personne du pluriel. La plupart des espagnoles utilisent le pronom « vosotros » (vous en français) tandis que les hispanophones d’Amérique latine emploient « ustedes ». Il n’empêche que dans une conversation entre un espagnol et une personne venant d’Amérique latine, il n’existera aucun aucun souci d’inter-compréhension :

LA PRONONCIATION

Maintenant, parlons des différences phonétiques de l’espagnol de ces deux continents. Il existe un phénomène appelé le « zézaiement ». Le zézaiement est une particularité de quelques zones d’Espagne, c’est donc un phénomène inexistant dans les pays d’Amérique latine. Pour mieux comprendre, veuillez jeter un œil au tableau ci-dessous :

LE VOCABULAIRE

Finalement, on arrive à la partie la plus complexe pour un apprenant de l’espagnol : le vocabulaire !

Grâce à l’expansion de l’espagnol dans le continent américain en temps coloniaux, la langue a été en contact avec les langues amérindiennes de l’époque. Résultant en un long processus de dissociation du vocabulaire entre chaque pays.

Voici quelques exemples de mots que l’on utilise au quotidien :

J’espère que vous avez profité pleinement de ce voyage linguistique, et n’oubliez pas que si vous avez envie d’apprendre cette belle langue, il vaut mieux se plonger dans la culture !

Articles similaires à lire :
Comment dire « c’est cool » en espagnol (dans les différents dialectes)
http://www.angelio.net/blogangelio/comment-dire-cest-cool-en-espagnol/

Las Variedades del español
https://www.hiru.eus/es/lengua/variedades-del-espanol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poster Navigation