Ecole de référence en formation linguistique, Angelio Academia vous propose des cours d’allemand à Paris qui vous permettront de découvrir les spécificités de cette langue, mais aussi sa beauté. L’allemand a la réputation d’être une langue difficile à apprendre, mais grâce aux méthodes  d’apprentissage en groupe basée sur le plaisir adoptées par le centre, vous pouvez être certain d’apprendre l’allemand rapidement et surement.

En effet, Angelio Academia met en œuvre des techniques pédagogiques qui se basent à 50 % sur l’oral. Pour ce faire, les formateurs organisent souvent diverses activités orales comme les mises en scène, les débats et les scénettes entre autres. Par ailleurs, lors des cours d‘allemand à Paris, vous suivrez des formations qui sont constituées à 50 % par des théories grammaticales. Les exercices se focaliseront sur des livres de référence. D’ailleurs, puisque les enseignants chez Angelio Academia sont des experts en la matière, ils conçoivent eux-mêmes les supports complémentaires. Dans cet article, retrouvez les spécificités de la langue allemande.

Les particularités de la langue allemande

L’allemand possède des spécificités qui peuvent en faire une langue difficile à apprendre :

–          Les genres

Voilà une caractéristique à laquelle les personnes de langue maternelle française ne sont pas habituées. L’allemand possède trois genres grammaticaux : le masculin, le féminin et le neutre. Chaque nom a un genre. On dit : das Messer (le couteau), die Gabel (la fourchette) et der Löffel (la cuillère).

Le problème, c’est qu’il n’y a parfois pas de correspondance entre le genre grammatical et le genre auquel on serait tenté de penser. Ainsi, la fille est de genre neutre (das Mädchen) alors que le pic est de genre féminin (die Spitzhacke). Quand vous apprenez un mot en allemand, il faut donc l’apprendre avec son genre. Par contre les terminaisons des substantifs nous fournissent souvent des indices quant au genre des mots : par exemple, les mots qui se terminent en –ich ou -ling sont généralement masculins.

–          Les cas et les déclinaisons

L’allemand possède quatre cas grammaticaux : le nominatif, l’accusatif, le datif et le génitif. Le rôle d’un mot dans une phrase détermine son cas, qui à son tour détermine l’article qu’il faut utiliser. Ainsi, das Mädchen devient dem Mädchen (datif), si, par exemple, on donne quelque chose à cette demoiselle, parce que c’est elle qui, dans la phrase, reçoit l’objet, lequel objet sera, lui, à l’accusatif. Pour « une jolie fille », on dira: ein hubsches Mädchen.

–          L’ordre des mots

L’allemand aime nous tenir en haleine. Le deuxième verbe d’une proposition est toujours placé à la fin de la phrase. De plus, certaines conjonctions (le plus souvent weil – « parce que » -) rejettent, elles aussi, le verbe en bout de phrase. De sorte qu’une phrase comme « je veux aller aux toilettes parce que je ne vais pas tarder à exploser » deviendra : « je veux aux toilettes aller parce que je ne pas tarder à exploser vais ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poster Navigation