Loin d’être un simple phénomène social, le bilinguisme est devenu une véritable nécessité culturelle. A l’heure où apprendre une langue étrangère  s’avère incontournable, le choix de la deuxième langue semble plus délicat. Si nombreux optent pour l’anglais considérée comme étant la première langue internationale, il faut savoir également que l’italien est une langue de culture par excellence.

A la découverte d’un pays magnifique : l’Italie

Choisir l’italien comme deuxième langue, c’est pouvoir partir à la découverte de l’Italie en tant que visiteur privilégié. De par son histoire, son art, son patrimoine et sa population, l’Italie est un pays magnifique, comptant parmi les plus belles destinations touristiques du monde. Le rayonnement mondial de la culture italienne n’étant plus à prouver, parler la langue du pays garantit un séjour d’exception à Milan, à Venise ou à Rome. Quatrième pays le plus visité au monde, l’Italie abrite d’innombrables curiosités, qu’il serait dommage de se priver d’un séjour au pays d’origine de la pizza et de l’incontournable tiramisu, deux spécialités italiennes dont tout le monde raffole.

Troisième langue vivante

La deuxième raison qui devrait motiver à choisir l’italien comme deuxième langue, c’est qu’il s’agit de la troisième langue de l’Union Européenne. Langue de culture, l’italien est la langue maternelle de plus de 60 millions de personnes en Europe. Elle est d’ailleurs de plus en plus sollicitée auprès des entreprises, notamment auprès des firmes internationales. Alors que l’Italien devient un critère de sélection professionnelle, il faut savoir également que l’italien est aussi parlé au Vatican, dans certaines régions de Suisse, de même qu’en Croatie et en Slovénie, comme à Malte. Parler italien autorise ainsi à communiquer avec quelques dizaine de millions de voisins.

Passeport du futur

Il faut savoir également que si l’Italie est connue comme étant une des plus belles destinations touristiques et culturelles, il s’agit également que la 5ème puissance industrielle mondiale dans l’aéronautique, l’électronique, l’industrie alimentaire… Apprendre à parler italien permet alors d’augmenter ses chances de trouver du travail. Par ailleurs, l’Italie est également le deuxième partenaire économique et fournisseur de la France, ainsi que le 4ème client du pays. Autrement dit, maîtriser l’italien ouvre de grandes perspectives d’emploi pour l’avenir. Aussi bien dans la restauration,  l’automobile, le sanitaire, le tourisme ou encore dans le monde artistique, l’italien est sur le point de devenir la langue la plus sollicitée après l’anglais et l’allemand.   

L’italien très proche du français

Alors que certains hésitent encore à faire de l’italien leur deuxième langue, il faut savoir que son apprentissage est particulièrement aisé. En effet, phonétiquement l’italien est tout de qu’il y a de plus simple, dans la mesure où il s’écrit tout simplement comme il se prononce. Parler italien c’est donc avoir du style en sachant évidemment qu’il s’agit là d’une langue très pratiquée dans l’univers de la mode, de l’art ou encore du design. Pour les francophones, apprendre l’italien est tout de qu’il y a de plus simple, de par la proximité de la langue avec le français, en sachant que l’italien comme le français  est issu du latin.